Révision du titre de Maître Restaurateur

L’arrêté du 26 mars 2015 a apporté une réforme du titre de Maître Restaurateur.

Maître Restaurateur

Cette réforme, consiste en deux points

1 – Reconnaître que le Maître Restaurateur puisse être un employé : cela répond à la demande spécifique de certains  établissements gérés par un salarié qualifié. Destiné jusqu’à présent au propriétaire de l’établissement, le titre de Maître-Restaurateur sera donc désormais ouvert à ses salariés ; ce qui constitue pour eux une juste reconnaissance.

2 – Moderniser le cahier des charges afin de le rendre plus pragmatique et plus opérationnel pour les professionnels, et de mieux valoriser les exigences du titre :

  • En cuisine, c’est 100% fait maison, nouveau dispositif issu de la loi consommation lui aussi
  • Les produits sont majoritairement des produits frais, de saison
  • Avec des choix qui privilégient les produits régionaux et de saison
  • Simplifier les règles sur la tenue de la salle l’accueil, pour centrer le dispositif sur l’excellence de l’établissement

Malgré cette réduction d’exigences, le titre a toujours pour objectif de distinguer les professionnels, sur la base d’une qualification professionnelle et du respect d’un cahier des charges bien précis, qui détermine les critères de qualité que chaque établissement doit respecter.

Vous souhaitez en savoir plus, retrouvez toutes les informations utiles dans le guide du Titre Maître Restaurateur.

Vous souhaitez connaître les modalités d’attribution, lisez le cahier des charges.